Article paru le 24 octobre 2018 dans JAMA Psychiatry: une étude Danoise sur la prévention secondaire post-IDM, les patients atteints de schizophrénie, bénéficiant d'un traitement cardio-protecteur en prévention secondaire d'un infarctus du myocarde, ont un risque moindre de mortalité (risque aligné à la population générale traitée). Cette découverte suggère, que la surmortalité cardiaque des patients atteints de schizophrénie pourrait être réduite significativement si ces patients bénéficiaient d'une prévention secondaire post IDM efficace.

Cliquer sur le titre pour le lien d'information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>