Cher(e)s Ami(e)s, Cher(e)s Collègues,

Nous vous invitons à la 16e édition du congrès de l'ANP3SM du 27 au 29 juin 2018 !

Cette 16e édition se fera sous le signe du changement et de l'ouverture. Changement de lieu puisque nous vous accueillons dans un lieu prestigieux qu'est l'Institut Pasteur de Paris, édifice chargé d'histoire, berceau de la recherche. Le changement concerne aussi l'organisation de nos journées car nous offrons désormais la possibilité aux congressistes d'élargir l'espace de convivialité et d'échanges avec les autres participants et  conférenciers en leur permettant de déjeuner sur place.

Le programme qui vous est proposé cette année est, pour la plus grande partie, le fruit de vos suggestions et propositions formulées pendant et après l'édition 2017. Le reste des thématiques proposées le sont en fonction de domaines d'actualité ou de sujets qui, nous l'espérons, vous permettront d'avancer dans votre pratique quotidienne.

On ne peut que se féliciter de la reconnaissance grandissante du lien essentiel entre soins somatiques et santé mentale, même si selon moi l’ultime progrès en matière de lien entre soins somatiques et santé mentale sera exprimé lorsque l’on ne percevra justement plus ce lien, lorsque ce lien n’aura plus lieu d’être souligné car la santé mentale et la santé somatique ne feront plus qu’une seule et même entité : LA SANTE dans toute sa globalité. Enfin nous serions en conformité avec la définition de la santé qu’a formulé l’OMS en 1946 : « la santé comme étant un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement à une absence de maladie ou d’infirmité ». Cette définition n’a pas été modifiée depuis sa création !

Cependant, il reste encore beaucoup à œuvrer : éteindre la dichotomie psyché/soma, renforcer la synergie de compétences entre équipes intervenant dans le domaine de la santé mentale, et celles de la santé somatique, développer la prise en charge somatique des patients non hospitalisés, multiplier la création de centres régionaux de prise en charge de la douleur en santé mentale et autisme, renforcer la communication entre les divers acteurs de santé…

Il est donc nécessaire que cette implication se poursuive et se renforce pour que, enfin, le parcours de soins des personnes dont nous avons la charge, s’apparente moins à un parcours du combattant qu’à un parcours damé recentré sur le patient, sa dignité et sa qualité de vie.

Nous espérons donc que pour cette 16e édition, vous serez nombreux(ses) à venir partager avec nous ces moments d'ouverture, d'échanges et ce dans un climat que nous voulons très convivial.

Dr Nabil HALLOUCHE, Président et le bureau de l'ANP3SM