Docteur Frédérique Gignoux-Froment, Psychiatre hôpital d’instruction des armées Laveran à Marseille, Secrétaire générale de l’ANP3SM
La Revue hospitalière de France, numéro 574, janvier - février 2017

Les données récentes de la littérature rapportent l’existence de nombreuses comorbidités somatiques chez les patients atteints de pathologie mentale. Ces patients ont longtemps été traités hors du système de santé général, en centres spécialisés au sein de structures dédiées à la psychiatrie. Dans un système de soins de plus en plus fragmenté et surspécialisé, comment repenser leur prise en charge globale ? Le psychiatre, souvent principal interlocuteur de ces patients, occupe à cet égard une place centrale. Un positionnement qui interroge sa responsabilité éthique.

Consulter l'article sur le site de la Revue hospitalière de France ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>